Coopération CGEA et businesseurope : L’engagement du patronat - article paru dans le quotidien "El Moudjahid" du 12/07/2015, auteur : Makhlouf Aït Ziane
Le: vendredi 31 juillet 2015 | 215 Lectures

La coopération entre l’Algérie et l’Union européenne a connu ces dernières années une amélioration constante. C’est dans ce contexte que la Vice-présidente de la Confédération générale des entreprises algériennes (CGEA), Mme Saïda Neghza, a rencontré hier à Rome Mme Emma Marcegaglia, Présidente de Businesseurope afin d’asseoir une coopération avec le patronat de la rive Sud de la Méditerranée.

La coopération entre l’Algérie et l’Union européenne a connu ces dernières années une amélioration constante. C’est dans ce contexte que la Vice-présidente de la Confédération générale des entreprises algériennes (CGEA), Mme Saïda Neghza, a rencontré hier à Rome Mme Emma Marcegaglia, Présidente de Businesseurope afin d’asseoir une coopération avec le patronat de la rive Sud de la Méditerranée. Dans un communiqué parvenu à notre rédaction, le CGEA a souligné que cette rencontre de très haut niveau avec Emma Marcegaglia, qui est également PDG du groupe pétrolier ENI, a permis d’aborder plusieurs problématiques des investissements européens en Algérie, entre autres, le rôle que pourrait jouer le patronat de la rive Sud de la Méditerranée dans la promotion de la croissance et la création d’emplois et la coopération dans le cadre de la politique européenne de voisinage (PEV). Cette rencontre a permis également l’adhésion aux 10 principes du Pacte mondial des Nations Unies dans les domaines des droits de l’homme, du travail, de l’environnement et de la lutte contre la corruption. La même source a fait savoir que cette occasion a permis également à Mme Saïda Neghza d’aborder la problématique d’un dialogue spécifique permettant aux entreprises européennes d’évaluer les possibilités d’investissement en Algérie dans le cadre d’une coopération. L’importance de cette rencontre, a souligné la CGEA, reflète la volonté du patronat algérien de souscrire à une action de lobbying pour permettre à notre pays de concourir à un partenariat profitable et créer des relations spécifiques pour bénéficier des opportunités d’investissement pouvant aider les pays de la rive Sud, et en particulier l’Algérie, à être accompagnés par des programmes susceptibles de création de richesse et d’emplois. Améliorer les échanges commerciaux et les flux d’investissement entre les deux rives, et permettre au secteur privé algérien de démontrer son dynamisme et ses efforts pour soutenir la politique économique du pays. Tels sont les objectifs de cette coopération. Pour accélérer l’atteinte de l’objectif de croissance qu’elle s’est fixé, l’Algérie compte s’unir à des partenaires stratégiques, spécialement à travers des pays amis. C’est dans ce cadre que les deux parties envisagent de saisir l’opportunité pour renforcer les relations de coopération entre les pays, partageant des relations économiques traditionnelles. Cette rencontre d’affaires exprime également l’engagement résolu des acteurs du secteur privé des deux rives. Cela en vue de tisser des liens solides pouvant contribuer à améliorer le climat des affaires et un large partage des projets d’investissemente.
Makhlouf Aït Ziane

zayncopyrights
Top