Bouchouareb appelle à la diversification des relations économiques algéro-espagnoles - EL MOUDJAHED DU 21/07/2015
Le: lundi 3 août 2015 | 393 Lectures

Le ministre de l’Industrie et des Mines, M. Abdessalem Bouchouareb a appelé hier à Madrid à la diversification des relations économiques algéro-espagnoles, estimant que l’Espagne est un pays « de choix » pour l’Algérie. Le ministre qui a animé une conférence débat au siège de l’institut royal « El Cano », considéré comme l’un des think tank les plus prestigieux d’Espagne, a souligné que les relations algéro-espagnoles sont « très bonnes » mais qu’il était opportun de diversifier davantage le volet économique. Rappelant que les rapports étaient basés sur le secteur de l’énergie classique, M. Bouchouareb a plaidé pour l’intensification du partenariat dans d’autres secteurs, notamment, la pétrochimie et les énergies nouvelles, mais aussi dans l’industrie, l’agriculture et le tourisme, domaines « priorisés » dans le plan d’action du gouvernement. Le ministre a relevé que le plan d’action vise à diversifier l’économie et à élargir la base productive, et que depuis la chute des prix du pétrole qui rend la situation économique « difficile », une politique d’import substitution a commencé à être mise en place. « Quelque 30 milliards de dollars peuvent être récupérés à travers une politique d’import substitution et nous ouvrons un marché important à des partenaires comme vous », a-t-il dit à l’adresse du président de l’institut. Il a expliqué que les produits importés aujourd’hui par l’Algérie peuvent être coproduits avec des partenaires de l’Algérie « au bénéfice des entreprises qui viendraient le faire avec nous puisque le marché leur sera ouvert exclusivement ». Il a encore expliqué que les filières « ont déjà été identifiées, et des projets sont en préparation pour être proposés à nos partenaires ». Le ministre s’est également longuement étalé sur les réformes du secteur économique public, du code de l’investissement, de la loi d’orientation sur la PME, rappelant les mesures entreprises par l’Algérie pour l’amélioration du climat des affaires. Par ailleurs, M. Bouchouareb a abordé la situation sécuritaire dans la sous région et le rôle de l’Algérie dans le rétablissement de la paix dans les pays voisins comme la Tunisie, la Mali et la Libye. Pour sa part, le président de l’institut, Lamo De Espinosa Emilio, présent à la conférence en compagnie d’un groupe de dirigeants de grandes entreprises et d’experts économiques, a affirmé que l’Algérie tient une place importante dans l’équilibre de la Méditerranée, dans l’équilibre Nord-Sud, mais aussi dans l’équilibre Est-Ouest. « L’Algérie occupe aussi une place très cruciale dans l’approvisionnement énergétique de l’Espagne, et l’institut d’El Cano est chargé d’élaborer un rapport détaillé sur l’état des relations bilatérales entre les deux pays qui sera prêt en janvier 2016 », a-t-il encore dit. Il a qualifié les relations entre Alger et Madrid d’ « excellentes », relevant toutefois, que « beaucoup de questions liées au marché du gaz et du pétrole devraient être examinées notamment après l’accord entre l’Iran et les Etats unis ». Il est également nécessaire pour les deux pays d’examiner les questions relatives à la situation au Maghreb et au Moyen-Orient, à la menace terroriste, à la migration irrégulière dans la Méditerranée et à la situation en Libye, a-t- il ajouté.

zayncopyrights
Top