ELLES ONT CRÉÉ UNE ORGANISATION PATRONALE BINATIONALE
Le: mercredi 5 octobre 2016 | 408 Lectures

Alger et Séoul innovent

La Confédération générale des entreprises algériennes et une pléiade d’hommes d’affaires sud-coréens ont mis en place hier une association mixte dont l’objectif est la promotion de la coopération entre les entrepreneurs algériens et sud-coréens et d’enclencher une dynamique d’échanges et de coopérations économiques pérennes entre les deux pays. Cette association, qui porte la dénomination provisoire de Business Association Algérie-Corée du Sud, est fondée par 16 hommes d’affaires algériens issus de plusieurs secteurs, notamment l’électronique, l’engineering, la pétrochimie et l’industrie pharmaceutique ainsi que 18 hommes d’affaires sud-coréens dont les responsables Algérie de Daewoo Const., Posco-Daewoo, LG Elec., Samsung C&T, Hyundai, Keiti, etc. Lors de l’installation officielle de cette association qui s’est déroulée hier au Palais de la culture, Saïda Neghza, patronne de la Cgea, en a été élue présidente. Dans son allocution à cette occasion, celle-ci s’est montrée très disposée à accompagner les patrons algériens et sud-coréens désireux de mettre en place des partenariats, notamment dans les secteurs à forte valeur ajoutée, comme l’industrie pharmaceutique et l’électronique, ainsi qu’à mettre le réseau international de la Cgea à leur disposition. « Je suis heureuse d’annoncer la naissance de Business Association-Corée du Sud aujour-d’hui, une association qui va rassembler

durablement les hommes d’affaires algériens et sud-coréens et leur permettre de construire des opportunités d’affaires et d’échanger sur leurs projets communs », a-t-elle indiqué dans ce sens en rappelant l’importance stratégique que revêt une coopération avec un pays comme la Corée du Sud qui a réussi à passer du stade de l’émergence à celui du développement. « Les relations de l’Algérie avec la Corée du Sud remontent à plus d’un demi-siècle. Elles se sont soldées au cours de cette période par plusieurs réalisations importantes. Mais l’accord de coopération stratégique signé entre les deux pays en 2006 reste, pour l’heure, l’axe principal autour duquel s’articulent les échanges algéro-coréens », a-t-elle également déclaré en saluant l’effort notable effectué par l’ambassadeur de la Corée du Sud à Alger ainsi que les pléiades d’hommes d’affaires coréens présents en Algérie et qui ont, eux aussi, pesé de tout leur poids et donné le meilleur d’eux-mêmes pour booster la coopération entre les deux pays.
Saïda Neghza, qui ambitionne d’imprimer une dynamique particulière aux relations économiques et commerciales entre l’Algérie et la Corée du Sud dans le cadre de Business Association Algérie-Corée du Sud qu’elle dit avoir un grand honneur de présider, s’inscrit déjà dans une démarche d’avenir. « La mise en place d’un cadre de concertation, d’échanges et de coopération entre les patrons des deux pays va nous faire gagner du temps et de l’énergie et nous permettre également de mieux saisir les opportunités de partenariats. Je vais faire de mon mieux pour faciliter les rapprochements entre les hommes d’affaires et pour leur donner de la visibilité. Malgré l’instabilité du climat des affaires chez nous, bien des opportunités existent et ce sont celles-là qu’on travaillera à saisir et rendre possibles », a-t-elle affirmé. La présidente de la Cgea a, par ailleurs, ajouté que « la mise en place d’un cadre officiel de coopération et d’échanges entre les entreprises algériennes et sud-coréennes est un pas important que nous allons oeuvrer à renforcer sans cesse en veillant sur la concrétisation de nos visions sur le terrain » car, a-t-elle expliqué, « Business Association Algérie-Corée du Sud vise à dynamiser les partenariats entre les deux pays d’une part et, d’autre part, développer notre économie, améliorer nos ressources humaines et transférer les technologies ».

Par Amar INGRACHEN - Mercredi 05 Octobre 2016

Album photos

zayncopyrights
Top